Avec Handwritten, les punk-rockers The Gaslight Anthem réussissent encore parfaitement à se placer au-dessus des masses; pas facile, en 2012, de se démarquer dans ce style de musique! La troupe de Brian Fallon, originaire du New Jersey, s’adapte aux défis contemporains du punk/rock et nous livre un quatrième album qui respecte le son du groupe et qui continue dans la même lignée déjà entreprise : un judicieux mélange du son caractéristique du punk/rock de la côte est des États-Unis (pensez aux Against Me, Hot Water Music et Lawrence Arms de ce monde), d’influences roots et americana (on y sent parfois le blues, parfois même la Louisianne, et la voix de Fallon se prête d’ailleurs à merveille à cette particularité) et de paroles sentimentales, donnant un côté plus pop au groupe et rendant les refrains si accrocheurs.

N’ayez aucune «crainte»: The Gaslight Anthem reste The Gaslight Anthem, le side-project The Horrible Crowes de Fallon n’ayant pas altéré le matériel de son principal groupe. C’est un album fidèle à ce qu’il se doit être, couronné d’un cover de Nirvana lorsque livré dans l’édition spéciale…! Un vrai bonheur! Soyez ainsi sûr qu’on n’a pas fini d’entendre parler d’eux, et même qu’au contraire The Gaslight Anthem risque de rapidement emboîter le pas à Against Me et se propulser au sommet des palmarès rock… Check it out!

Ma note: 7/10

Partager sur
Étiquettes