Du folk blues thrash. Quoi demander de mieux? Sérieusement, je l’ignore! L’acclamé et récompensé Brun, premier album de Bernard Adamus, marque le renouveau d’un genre de musique qu’on adore! Avertissement: certains dénoteront le langage cru d’Adamus, qui pourrait choquer les âmes sensibles. Or, on sait que c’est exactement ce que les gens veulent: des mots sales, qui sonnent vrai.

En écoutant Brun, on pense évidemment à toutes sortes d’influences: Fred Fortin, Dédé Fortin, Plume Latraverse, Mononc’ Serge, et j’en passe… Que du beau monde tout ça! Mais ne nous arrêtons pas bêtement à passer un commentaire du genre «je ne l’aimerai pas si ça sonne de même, j’ai pas envie de réentendre le même truc remâché différemment »… Car mon ami, tout ce que je peux te dire, c’est de l’écouter au plus vite! Et souvent à part de ça! Plus tu l’écoutes, plus ton esprit se familiarise avec le flow d’Adamus et plus tu apprécie la beauté de la chose.

Le style de Bernard Adamus est musicalement très simple: il s’agit de bases blues, adaptées aux humeurs du groupe et influencées par le folk, la musique roots, le tout évidemment bien thrash. La présence de cuivre tout au long de l’album ajoute une touche swing réussie, et le style vocal arraché d’Adamus saura vite vous charmer. Son franc-parler, son joual montréalais lancé en rafale est efficace et comique; on a l’impression de plonger dans son univers, dans son quotidien, de parcourir le même quartier que lui et de vivre le même rythme effréné et fort en alcoolémie que lui. Certaines chansons se classent littéralement dans les annales, tous sens confondus…

Je ne vois pas d’intérêt à énumérer ici la liste des prix que cet album a gagné car, en plus qu’il soit adoré du grand public, je le trouve digne des noms énumérés précédemment (ou presque!), et je le considère comme une réussite totale. N’oublions pas que durant l’enregistrement d’un premier album, on n’a pas en tête de «faire de l’argent »… Les musiciens comprendront de quoi je parle…! Quoi qu’il en soit, Brun fut un réel succès et mérite toute l’attention qu’il peut recevoir! Peut-être vous sera-t-il nécessaire de vous rincer les oreilles à l’eau bénite après l’avoir écouté, néanmoins je vous garantis qu’une toune d’Adamus autour d’un feu de camp, ça lève!

Ma note: 8/10 

Partager sur
Étiquettes